Les Réenchanteurs Associés

Les chroniques sonores des Réenchanteurs Associés

Rubrique consacrée au réenchantement, à l'expression de la vie dans ce qu'elle a de merveilleux, d'unique, d'édifiant, afin que nous choisissions notre camp : celui des veilleurs de valeurs et des passeurs de lumière et d'espérance. Quelques minutes pour prendre le temps de vivre, pour renouveler son regard sur le précieux de la vie, pour renouer avec les simplicités originelles hors desquelles il n'est point de plénitude possible.
À bon réenchanteur, salut !

INSTANTS D'ÉTERNITÉ :

Apparition de l'Inespéré
Dialogue interprété par François et Vincent Garagnon
Extrait de “Little Something” - Chap. 15
Partager
Little Something - “Le petit sentiment de rien du tout qui voulait devenir un grand amour qui ne finit jamais” (conte philosophique et mystique)
Dans le Parc…
dit par François Garagnon (musique ArvoPärt)
Un poème d'Albert Samain (Le Chariot d'or)
Partager
« (…) Nous marcherons parmi les muettes allées ; Et cet amer parfum qu'ont les herbes foulées Et ce silence, et ce grand charme langoureux Que verse en nous l'automne exquis et douloureux (…) »
Rien de plus fort qu'un beau souvenir
Éloge des souvenirs d'enfance - dit par François Garagnon
Fédor Dostoïevski - Les Frères Karamazov (l'Enterrement d'Iliouchetchka)
Partager
« Sachez donc qu'il n'est rien de plus noble, ni de plus fort, ni de plus sain, ni de plus utile dans la vie qu'un beau souvenir, surtout s'il remonte encore à l'enfance… » Dostoïevski évoque la force souveraine des souvenirs, qui constituent nos citadelles, et qui peuvent nous sauver des assauts du temps, des blessures de la vie et de la méchanceté des hommes.
Devant moi, toujours, mon enfance
Poème lu par François Garagnon
Jules Delavigne, Équilibre fuyant (Conclusions, 2008)
Partager
« (…) Devant moi, toujours, mon enfance L’air chargé de sel, porté par le vent Ces milliers d’étincelles dans l’eau Ces milliers de pensées insaisissables Et le son des galets brassés par les vagues Qui me bercera jusqu'à l'infini. »