Les Réenchanteurs Associés

Les chroniques sonores des Réenchanteurs Associés

Rubrique consacrée au réenchantement, à l'expression de la vie dans ce qu'elle a de merveilleux, d'unique, d'édifiant, afin que nous choisissions notre camp : celui des veilleurs de valeurs et des passeurs de lumière et d'espérance. Quelques minutes pour prendre le temps de vivre, pour renouveler son regard sur le précieux de la vie, pour renouer avec les simplicités originelles hors desquelles il n'est point de plénitude possible.
À bon réenchanteur, salut !

FRAT'HELLO :

FRATHELLO - La course-poursuite des Nihils
François Garagnon / Frère Daniel-Marie
Partager
Dans cet ouvrage, Frat'Hello, il y a des passages méditatifs et aussi du suspense et de l’action. Ce passage — extrait du Livre Second de la Trilogie — relate un épisode symbolique où Jean, le héros, se laisse séduire par la fascinante forêt de Styx, lieu maléfique en vérité où il rencontre les “Sans nom” et les “Sans-visage”, des hommes-ombres surnommés “les Nihils” errant dans les vallées de l’enfer après avoir abdiqué toute identité. Ceux-ci pourchassent Jean après l’avoir identifié comme “porteur de lumière”, ce qui contrarie leur logique de ténèbres… Jean a réussi à leur échapper, et pense trouver quelque répit en se plongeant dans le bain régénérant d’une vasque naturelle, lorsqu’il s’aperçoit que deux yeux brillants et cruels l’observent derrière un arbre… C’est le début d’une course-poursuite impitoyable où la pureté doit échapper à la barbarie…
FRATHELLO - L'arrivée en Italie
François Garagnon / Frère Daniel-Marie
Partager
Ce passage — extrait du Livre Premier de la Trilogie — relate le moment où Jean, le héros, après s’être fait prendre un “billet pour n’importe où”, arrive au terminus d’une ligne de train au sud de l’Italie. Pour la première fois de sa vie, il découvre l’atmosphère méridionale : « le pavé luisant, les façades colorées, les terrasses empiétant sur la voie publique, telle musique italienne s’échappant des fenêtres ouvertes, les scooters pétaradants, les interpellations sonores et joyeuses, la gestuelle appuyée des bavards, cette élégante au visage de madone dissimulé derrière de larges lunettes de soleil ambrées. Ce gentil mélange de gouaille populaire et d’élégance aristocratique, d’exubérance méridoniale et de dolce vita ». Surtout, il va pousser par inadvertance la porte d’une boutique portant cette drôle d’enseigne : « Les Yeux Fertiles », où il va faire une rencontre capitale orientant le cours de sa quête…
FRATHELLO - Un jour particulier
François Garagnon / Frère Daniel-Marie
Partager