Bandeau 4
Bandeau 6
Bandeau 2
Bandeau 1
Bandeau 3
Bandeau 5

Livres

Le Secret de Maboulla et Moah

Témoignage de vie
sous forme de dialogue onirique
Patricia Noseda
Préface de François Garagnon

Pour lire l'interview de l'auteur, cliquez ici :  Interview Patricia Noseda

Pour lire un extrait du livre, cliquez ici : EXTRAIT. Chapitre 3

Maboulla, c’est le nom que donne un jeune garçon au cancer qui l’aborde un jour sans crier gare. D’abord perçu comme un étranger repoussant et maléfique qui s’installe en pays conquis sans y être invité, Maboulla devient peu à peu une présence familière avec laquelle l’enfant ne cesse d’échanger. Mais comment pactiser avec un ennemi qui vous met en exil de vous-même ? Comment accepter l’inacceptable ? Comment apprivoiser la souffrance ? Au fond, cette histoire n’est-elle pas celle de chacun d’entre nous : ne sommes-nous pas tous en sursis dès notre arrivée sur terre, puisque chaque jour qui passe nous rapproche insensiblement de la mort ? Qu’est-ce qui nous rend authentiquement vivants et véritablement uniques ? Les questions abordées sont aussi vertigineuses que l’infini : la notion de vulnérabilité et d’intensité de vie, le temps qui passe et l’éternité, l’insoutenable légèreté de l’être et l’insondable profondeur de son désir d’exister, la souffrance comme épreuve de vérité et l’amour comme fin mot de tout. En un clignement d’yeux, on passe du pays des larmes au versant le plus ensoleillé de la vie. 

Un récit d’une grâce douloureuse et d’une vitalité allègre, oscillant entre l’ombre et la lumière, la fureur et l’espérance, la tentation du repli sur soi et l’envie d’y croire encore et toujours. Le ton d’une grande justesse, plein de sensibilité, de poésie et d’humour, donne à ce dialogue inattendu une résonance sur la vie et son sens à la fois bouleversante et formidablement stimulante.

Patricia Noseda, d’origine italienne, vit dans le pays du Valais (Suisse). Elle est intervenante en éthique et culture religieuse en milieu scolaire. Elle a animé un temps une émission pour une radio suisse, et a été aussi conteuse afin de rejoindre chacun dans son irrépressible désir d’élucider les mystères de la vie.

Sur chaque exemplaire vendu, 1€ est reversé pour la réalisation d’un rêve d’un enfant malade via l’association PAKOZ’ÔTRE (Monthey, Suisse).

Détails
Volume : 
96 pages
Format : 
15 x 15 cm
Papier / Reliure : 
Broché, cousu-collé, pelliculage mat
Typologie : 
Étoiles en dorure à chaud
Genre : 
Contes philosophiques, récits, romans, biographies
ISBN / EAN : 
9782909403816
Réf. : 
M&MS
Donner un avis sur cet article
Sarah L. 10 août 2020
5.0 / 5
Chère Mme Noseda,

Un petit message de rien du tout, mais c'est un message d'amour pour votre plume et votre imaginaire !

J'ai énormément apprécié votre livre Maboulla & Moah ! C'était une pépite de bonne humeur ! J'ai aimé les personnages, le caractère de Moah, l'impertinence de Maboulla et toutes les émotions (en particulier la colère, la tristesse et le calme de Moah à la toute fin du récit) que j'ai pu ressentir en lisant et en relisant votre livre.

J'aime beaucoup les dessins et les petits jeux de mots dessinés dans le livre... c'est mignon et divinement "délicieux" !

J'ai apprécié aussi le fait qu'il soit écrit en dialogue, c'était très agréable à lire !


MERCI pour votre talent et votre manière d'aborder des thèmes compliqués avec autant de profondeur et de douceur !
Cécile L. 10 août 2020
5.0 / 5
Du mystère.

Un mystère, c'est ce que l'on n'a/aura jamais fini de comprendre. Maboulla dit qu'il faut les vivre c'est tout. Rainer Maria Rilke écrivait "Vivez les questions. Peut-être un jour lointain, entrerez-vous ainsi, peu à peu, sans l'avoir remarqué, à l'intérieur de la réponse."


De l'importance de nommer.

Moah rappelle à son interlocuteur "Je t'ai donné un prénom pour te parler". Donner un nom c'est animer, faire exister, un franc succès pour Moah à l'égard de sa maladie. Déjà dans la Bible : "Tout être vivant devait ainsi porter le nom que l'homme lui donnerait" Genèse 2,19.

Maboulla est fier de cette reconnaissance "En me donnant un vrai prénom, tu me donnes un autre visage, une forme d'identité."


De l'amour fou, au-delà...

"C'est exactement comme dans une histoire d'amour. Tu te sens dépassé... Tu es choisi." Cette comparaison est tellement vraie !


Et de la légende du colibri inversée (ou sa réciproque pour les matheux)

A force de petits pics de cactus plantés à droite et à gauche tels des flèches enflammées, les hommes finissent par mettre le feu à leur maison commune. "C'est la responsabilité des hommes inconscients. Ceux qui se nourrissent et pourrissent le monde de pensées, paroles et actions mauvaises. Tout ça plane dans les airs et se répand sur toute l'étendue de la planète.


Pêle-mêle...

Un jeu de mots d'actualité : "joie-yeux" depuis que nous sommes masqués, seuls les yeux peuvent dire la joie (accompagnés de la voix), c'est là qu'on la voit.


"Planter des pivoines qui ravissent les yeux et parfument le monde", merci pour cette invitation à fleurir nos jardins intérieur et extérieur.


"Ma maman dit que si les choses et les gens qui m'aiment sont là pour m'aider, les choses et ceux qui ne m'aiment pas sont là pour me faire grandir." La maman de Jade avait également des propos remarquables. C'est étonnant comme les mamans ont des idées qui élèvent !

Merci d'avoir écrit et offert à lire ce beau dialogue, inédit, surprenant et attachant.

Ce livre devrait avoir sa place dans chaque service d'oncologie-pédiatrie.
Clémentine H. 5 mai 2020
5.0 / 5
FAIRE SCINTILLER NOTRE PART D'HUMANITÉ, RÉVÉLER L'INSONDABLE PROFONDEUR DE NOTRE EXISTENCE.
Merci de nous apprendre, avec autant de simplicité , à tutoyer de près la maladie ou toute autre forme de mal auquel on est confronté "fort à propos ». L’histoire de Maboulla et Moah est d’une lumineuse beauté qui vise à faire scintiller notre part d’humanité, à révéler l’insondable profondeur de notre existence. Votre livre est une leçon de Vie, car il nous en dévoile le sens mystérieux, détricotant la logique de ses lois.. de sa foi. Le cancer ou n’importe quel « os » sur lequel on tombe nous ronge pour nous faire parvenir en notre For(t) intérieur , lieu de Bien-veillance.
J’apprécie également le soin apporté à l’aspect visuel de votre livre (les calligrammes, les signes illustratifs des 2 interlocuteurs... Ces petits détails rendent votre ouvrage encore plus parlant et poétique .
Merci du fond de mon âme et de tout l’uni-vers pour ce livre Essentiel.
François G. 6 juin 2019
5.0 / 5
QUELQUE CHOSE DE LA FRAÎCHEUR BOULEVERSANTE DU PETIT PRINCE...
Ce récit traduit une intériorité habitée permettant de passer de l'enfermement au dialogue, de l'urgence de vivre aux très lentes métamorphoses, de l'injuste souffrance à un radical changement de perspective ouvrant sur une espérance.
Dans cette histoire qui frôle le vertige de l'infini et les rébus allégoriques de l'éternité, chacun se reconnaîtra dans sa vulnérabilité qui fait à la fois la grandeur et la précarité de sa condition humaine. En effet, nous savons tous que nous sommes appelés à disparaître ; mais nous avons aussi l'intime conviction que quelque chose de nous est appelé à s'éterniser.
Odile M. 30 avril 2019
5.0 / 5
Il est des livres qui vous transportent le cœur, vous élèvent et vous font grandir. « Le secret de Maboulla et Moah » est de ceux-là et va aider des millions de personnes, j’en suis certaine. Patricia m’a fait l’honneur de découvrir ce livre en avant-première, et j’ai été touchée au plus profond de moi-même. Cet ouvrage est une véritable pépite qui vous aide dans les moments difficiles de la vie, vous donne de la force et vous permet de mettre un pas devant l’autre. Nous croisons tous dans notre vie, des personnes confrontées à la maladie et quand il s’agit de nos proches, il nous faut des clés pour rester nous-même et garder la joie de vivre. Patricia en parle avec à la fois légèreté et profondeur, et vous réconcilie avec la vie.
Merci à François Garagnon d’avoir choisi d’éditer ce livre.
Suzanne B. 2 avril 2020
4.0 / 5
C
est fantastique. Très concret.
Prix : 14.00 €
En stock, expédié sous 24-48h
votre panier Votre panier est vide